Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Convention collective de 1951
Haro syndical contre une «possible» évolution

10/03/2010

La convention collective nationale du 31 octobre 1951 doit-t-elle évoluer ?  C'est la question à laquelle vont répondre les 1600 adhérents de la Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne, privés non lucratifs (Fehap), lors de l'assemblée générale du 23 mars. Un document de travail regroupant les premières pistes de réflexion a été soumis à concertation au conseil d'administration du 24 février. « Rien n'est décidé. Nous sommes dans une logique de consultation de nos adhérents, de réflexion, et non de négociation », précise Yves-Jean Dupuis, directeur général de la Fehap. Toutefois, les inquiétudes des syndicats n'ont pas tardé à se faire entendre.

Sur le fond et la forme

Première à monter au créneau, la Fnas-FO voit dans la démarche de la Fehap des prétextes à une remise en cause de la convention collective, « en dépit de nombreuses précautions de styles ». « La convention collective nous appartient aussi. Or, nous n'avons pas été informés ni sur le fond ni sur la forme », critique Nathalie Cagnieux, secrétaire générale de la CFDT santé sociaux. Même colère du côté de la CGT santé et action sociale. « La Fehap a beau dire qu'il ne s'agit pas d'un projet patronal déjà ficelé, mais seulement d'une réflexion, nous sommes sceptiques. Nous n'avons eu aucun retour, avant le mois de janvier, lors des commissions paritaires mensuelles, sur la teneur des réflexions des employeurs. Par ailleurs, lorsque l'on lit dans le document de travail, les solutions envisagées telles que la "minoration de l'ancienneté" ou "l'introduction d'une part d'individualisation de la rémunération", on frémit. De fait, nous avons appelé toutes nos bases à réagir contre ce projet mené sans concertation », annonce Patrick Boéro, délégué général. Si la révision de la CCN 51 est entérinée, les négociations risquent de s'amorcer dans un climat social tendu.

Nadia Graradji






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 201 - septembre 2021
Aller-vers. Prendre les devants
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Délégation générale Groupe SOS

Directeur·trice d'Antenne de Nanterre pour son dispositif d'intermédiation locative H/F

France Terre d'Asile

Directeur Administratif et financier (F/H)

IRTS Île-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne

INGENIEUR DE FORMATION (H/F)

Département de la Haute Garonne

RESPONSABLE ADJOINT DE MAISONS DES SOLIDARITÉS H/F

Maison Départementale de l'Enfance

Chef de service éducatif H/F


Voir toutes les offres
Agenda
28 octobre 2021, à distance

Innover pour le bien vieillir : quelles alternatives à l'Ehpad ?

3 novembre 2021, à Taissy (Marne)

C’est ma vie, c’est moi qui choisis !

4 au 5 novembre 2021, à Paris

Vous avez l’heure, nous avons le temps…

8 au 10 novembre 2021, à Paris

Santexpo

8 au 10 novembre 2021, à Paris

Santexpo


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.