Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Enquête
« Des solutions à travailler localement »

14/10/2020

Face aux besoins criants des structures en personnels, l’État appelle les professionnels à s’enregistrer sur la plateforme Renfort RH. Le point avec Virginie Lasserre, directrice générale de la Cohésion sociale (DGCS).

Virginie Lasserre (DGCS)

Avez-vous été saisie des tensions perceptibles sur les territoires ?

Virginie Lasserre. En effet, les fédérations nationales nous ont fait part de leurs difficultés en matière de recrutement à l’occasion des réunions organisées dans le cadre de notre cellule de gestion de crise. Le contexte sanitaire a de toute évidence exacerbé les besoins déjà existants. S’il est, pour l’heure, difficile de les objectiver et de connaître précisément les causes des difficultés faute de données suffisantes, le sujet est particulièrement prégnant dans le champ du grand âge, où les besoins concernent surtout les profils d’aides-soignants et d’auxiliaires de vie.

Quelles mesures ont été déployées pour aider les employeurs à faire face ?

V. L. Il y a évidemment les solutions de moyen et long termes relatives aux questions d’attractivité, de revalorisation salariale, de qualité de vie au travail… Autant de sujets de fond qui feront l’objet du prochain plan Métiers inclus dans le projet de loi Autonomie. Mais, pour répondre à l’urgence, les cellules RH mobilisées durant le printemps par les ARS, le plus souvent sous la forme de plateformes dématérialisées, ont d’abord été pour partie pérennisées – permettant ainsi la mise en relation de personnes disponibles et d’établissements demandeurs. Pour plus d’efficience, le ministère des Solidarités et de la Santé a développé une plateforme nationale, entrée unique regroupant les différentes entités territoriales, pour mettre en relation les volontaires et les établissements et services ayant des besoins en personnel. En outre, la réserve sanitaire est aussi mobilisable par les structures, même si, là aussi, on constate souvent un manque d’adéquation entre leurs besoins et le profil des candidats. Autre dispositif réactivé ? Le vivier de directeurs volontaires constitué par le Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG).

Par ailleurs, outre la plateforme nationale de bénévoles, nous avons décidé de recourir davantage aux volontaires du service civique : la liste de leurs missions autorisées a été élargie pour mieux répondre aux attentes du terrain. 100 000 missions supplémentaires sont prévues d’ici à fin 2021, dont 20 000 d’ici à la fin de cette année. Enfin, nous avons plaidé auprès du ministère du Travail pour qu’une partie des contrats aidés soient fléchés vers le secteur. Tous ces outils ont évidemment leur importance, mais je reste convaincue que c’est d’abord au niveau local que les notions de recrutement et de renfort RH doivent se travailler.

Comment comptez-vous mettre à contribution le service public de l’emploi ?

V. L. L’urgence rejoignant aujourd’hui les besoins structurels du secteur, il est urgent de passer à la vitesse supérieure en matière de recrutement. C’est pourquoi je suis intervenue très récemment devant les directions régionales de Pôle Emploi du territoire, et je vais le faire prochainement devant les représentants des missions locales, afin d’inciter à leur mobilisation pour recenser les besoins précis des services d’aide à domicile (Saad) et des Ehpad, et permettre ensuite des recrutements rapides. De belles réussites ont déjà eu lieu en la matière, comme dans le Finistère où des ex-salariées de l’agro-alimentaire ont été embauchées dans un Saad après leur licenciement grâce à un tutorat en interne. Cette mobilisation du service public de l’emploi était déjà prévu sur le moyen terme, mais nous nous sommes saisis du contexte sanitaire pour accélérer le calendrier.

Propos recueillis par Virginie Lasserre

Publié dans le magazine Direction[s] N° 191 - novembre 2020






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 198 - juin 2021
Ressources humaines. Le digital étend sa toile
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association Au Fil de la Vie

Directeur Général H/F

Association EMPREINTES

Directeur de Secteur (H/F)

IRTS Île-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne

INGENIEUR DE FORMATION (H/F)

Département de la Haute Garonne

RESPONSABLE ADJOINT DE MAISONS DES SOLIDARITÉS H/F

Sauvegarde de l'Enfance Emergence

RESPONSABLE DE SERVICE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.