Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Emploi
Aide à l'embauche de jeunes apprentis par les TPE : mode d'emploi

30/03/2016

La DGEFP détaille les modalités d'attribution de l'aide en en faveur des très petites entreprises (TPE) embauchant des jeunes apprentis. Coup de pouce destiné aux entreprises, y compris les associations, de moins de 11 salariés qui embauche un apprenti mineur.

En vigueur depuis le 1er juin 2015, l’aide TPE jeunes apprentis est décortiquée par une instruction de la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) rendue publique le 29 mars 2016.

Le document s’apparente à un véritable mode d’emploi de ce dispositif qui intéresse notamment les petites associations comptant moins de 11 salariés au 31 décembre de l’année précédant la conclusion d’un contrat d’apprentissage au bénéfice d’un jeune de moins de 18 ans à cette date. Tour d’horizon.

Critères concernant l’apprenti

Le postulant à l’apprentissage doit avoir moins de 18 ans révolus à la date de conclusion du contrat d’apprentissage, peu importe qu’il dépasse cet âge après la conclusion du contrat.

Si l’apprenti atteint ses 18 ans pendant la première année du contrat, l’aide reste ouverte pour toute la première année du contrat.

Le niveau du diplôme ou du titre préparé par l’apprenti "n’est pas un critère d’éligibilité à l’aide », insiste la DGEFP. Qui explicite : « l’ensemble des diplômes préparés quel que soit leur niveau est couvert par l’aide ».

Conditions liées au contrat

L’aide est ouverte pour tout contrat d’apprentissage conclu à partir du 1er juin 2015. La DGEFP précise ce qu’il faut comprendre par « date de conclusion » de ce contrat. Il s’agit « du jour où les deux signatures des parties au contrat (employeur et apprenti) sont recueillies ». Or, en pratique, ces signatures ne sont pas toujours concomitantes ! Dans ces situations, indique l’instruction, c’est la date la plus récente qui emporte conclusion du contrat, « peu important que la date de début d’exécution du contrat soit postérieure ».

Montant de l’aide

L’aide est attribuée dans la limite des douze premiers mois d’exécution du contrat, à raison de 1 100 € maximum par période de trois mois. Elle est d’un montant maximal de 4 400 €.

La date retenue pour l’éligibilité à l’aide est celle de la conclusion du contrat d’apprentissage.

La date de prise en charge au titre du versement de l’aide est celle du premier jour d’exécution du contrat d’apprentissage (en entreprise ou en centre de formation).

Exemple : pour un contrat conclu le 1er juin 2015 et qui commence à s’exécuter le 1er juillet 2015, l’aide pourra être versée du 1er juillet 2015 au 30 juin 2016.

Versement de l’aide

L’aide est versée à l’échéance de chaque période de trois mois suivant la date de début d’exécution du contrat d’apprentissage (qui détermine la date de prise en charge), sur la base d’une attestation de l’employeur justifiant la présence de l’apprenti (sans ce justificatif, l’aide n’est pas versée).

Si le contrat commence à s’exécuter en cours de mois, l’aide versée au titre du premier paiement sera proratisée.

Source : instruction du 29 février 2016

Sybilline Chassat-Philippe






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 200 - septembre 2021
Équipes de direction. Responsables jusqu'où ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association Les Apsyades

Directeur administratif et financier (h/f)

Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

CDSEA 91

Directeur H/F

VAL de MARNE Le département

Inspecteur de l'enfance H/F

SIAO 67

Directeur H/F


Voir toutes les offres
Agenda
27 et 28 septembre 2021, à Paris et à distance

Congrès national des âges et du vieillissement

27 et 28 septembre 2021 à Paris

Les Esat, producteurs d'inclusion

28 au 30 septembre 2021, à Paris ou à distance

La participation : une voie vers l'inclusion?

28 septembre 2021, à Nantes

L’âgisme en Ehpad : comment y faire face ?

30 septembre 2021, à Toulouse

La qualité de vie au travail des directeurs.trices de l’économie sociale et solidaire


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.