Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Personnes âgées
APA à domicile : une évaluation multidimensionnelle en douze points

15/12/2016

Prévu dans le cadre de la réforme de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) à domicile opérée par la loi Vieillissement, le référentiel d'évaluation multidimensionnelle de la situation et des besoins de la personne âgée et de ses proches aidants vient d'être fixé par arrêté. L'ensemble des équipes médico-sociales des conseils départementaux ont jusqu'au 1er avril 2017 pour se l'approprier.

Dans le cadre de la réforme de l'APA à domicile qu'elle opère, la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement (dite loi ASV ou loi Vieillissement) charge les équipes médico-sociales des conseils départementaux de mener une évaluation multidimensionnelle de la situation et des besoins des personnes âgées demandeuses et de leurs proches aidants. A cette fin, elles doivent s'appuyer sur un référentiel fixé en annexe d'un arrêté du 5 décembre 2016.

Un temps d'adaptation des équipes à ce nouveau cadre, pour le moins riche, est prévu puisqu'elles sont autorisées à utiliser le guide d'évaluation de la personne âgée en perte d'autonomie prévu à l'annexe 2.1 du code de l'action sociale et des familles jusqu'au 1er avril 2017.

Douze dimensions

Le référentiel couvre douze dimensions :

  • identité de la personne ;
  • éléments concernant l’organisation de l’évaluation ;
  • circonstances de la demande ;
  • expression de la personne ;
  • environnement social ;
  • situation administrative et budgétaire ;
  • aides actuelles ;
  • environnement physique ;
  • réalisation des actes de la vie quotidienne (grille AGGIR et état de santé) ;
  • volet de synthèse de la situation de la personne évaluée ;
  • situation et besoins du (des) proche(s) aidant(s) ;
  • élaboration du plan d’aide.

Rôle des services d'aide à domicile

Les services d'aide à domicile sont mentionnés à divers titres :

  • présence d'un des professionnels lors de la visite à domicile (point II.3) ;
  • service identifié comme étant à l'origine de la demande d'APA à domicile (point III.2) ;
  • service intervenant déjà auprès de la personne âgée évaluée, y compris les services de soins infirmiers (point VII.2).
  • service dont l'intervention est préconisée dans le plan d'aide, avec mention de sa qualité de prestataire ou de mandataire (points XII.1.1 et XII.2).

Aide au répit

Le référentiel inclut, comme prévu, la possibilité pour le plan d'aide de comporter des aides destinées à permettre le répit des proches aidants. Il s'agira, selon l'offre disponible, d'un accueil de jour, d'un accueil de nuit, d'un hébergement temporaire, d'un accueil familial, d'heures ou de journées d'aide ou de surveillance à domicile.

Les dispositifs mobilisés devront être adaptés à la situation, aux besoins, à la nature et au degré de perte d'autonomie de la personne âgée. En outre, le recours aux aides au répit doit "autant que possible recueillir l'assentiment de la personne âgée", insiste le référentiel.

Soutien de la CNSA

A noter que la Caisse de solidarité pour l'autonomie (CNSA) propose un "guide d'utilisation" visant à faciliter l’appropriation du référentiel par les équipes médico-sociales. Dans un second temps, elle mettra à leur disposition un "support d’évaluation" présenté comme une déclinaison du référentiel sous forme de  questionnaire.

 

    Source : arrêté du 5 décembre 2016, JO du 11 déc.

    Sybilline Chassat-Philippe






    Ajouter un commentaire
    La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s], de Direction[s] Clés et au Guide du directeur
    Envoyer cette actualité par email :
    Email de l'expéditeur (vous)*

    Email du destinataire *

    Sujet*

    Commentaire :

    * Champs obligatoires

    Le Magazine

    N° 203 - décembre 2021
    Baromètre Direction(s). Manque d'attractivité, le seuil d'alerte est dépassé
    Voir le sommaire

    Formation Direction[s]
    Offres d'emploi
    Les 5 dernières annonces publiées
    Les PEP CBFC

    Directeur de Pôle Préventions et Soins H/F

    Centre d’Action Sociale de la ville de Paris

    Cadre socio éducatif H/F

    Résidence d’Automne - APADIC

    DIRECTEUR EHPAD H/F

    Ville de Romainville

    RESPONSABLE DE CENTRE SOCIAL (H/F)

    Maison Départementale de l'Enfance

    Chef de service éducatif H/F


    Voir toutes les offres
    Trophée Direction[s] : l'essentiel

    Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

     Voir le palmarès 2019 

    Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

    Sous les hauts patronages de :
    Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
    Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
    Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.