Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Plan comptable public M22
Les conseils généraux inquiets

23/03/2011

Le plan comptable M22 applicable aux établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) publics est actualisé pour 2011. Parmi les nouveautés détaillées par circulaire, la comptabilisation en dépenses d'exploitation des frais de transport des usagers, en accueils de jour, des maisons d'accueil spécialisées (MAS) et des foyers d'accueil médicalisé (FAM). La création de nouveaux comptes (6242-2 pour les premiers et 6242-3 pour les seconds) doit permettre d'optimiser le suivi de ces dépenses. Attention, si l'établissement organise lui-même le transport, les dépenses seront inscrites dans les charges de personnel, de structure et de fonctionnement. Au gestionnaire de présenter explicitement le coût de cette prestation dans son rapport d'activité.

Transferts de charges ?

Mais pour l'Assemblée des départements de France (ADF), cette circulaire « n'apporte malheureusement pas les garanties sur lesquelles [la Direction générale de la cohésion sociale – DGCS] s'était engagée ». Ce que déplore le directeur général de l'ADF, Jean-Christophe Moraud, dans un courrier adressé à la DGCS, le 15 mars. Ses inquiétudes concernent la prise en charge et la comptabilisation de ces frais de transport dans les FAM « majoritairement financés par l'aide sociale départementale ». En effet, la DGCS indique que les frais de transport entre le domicile et l'établissement, pris en charge par l'assurance maladie, sont inclus dans le forfait annuel global de soins. Le directeur général de l'ADF d'en conclure, Code de l'action sociale et des familles entre les mains : « Étant donné que la DGCS n'a pas modifié le plafonnement des forfaits globaux relatifs aux soins des FAM, ces dispositions ne peuvent entrer en application. Ce sera donc le département qui devra y suppléer, et ce, contrairement à la volonté du législateur. » Seule solution pour l'ADF : la création d'un nouveau compte de produit. L'organisation invite donc les conseils généraux à « être vigilants sur la prise en compte de ces frais dans les calculs des prix de journée ».

Partenariat public-privé

La comptabilisation des contrats de partenariat public-privé (PPP) est également revue. Si celle des parts « exploitation » et « financement » reste inchangée, la part « investissement », versée avant la mise en service du bien, s'enregistre au débit du compte 235 « immobilisations en cours-part investissement PPP » et non plus du compte 2761. « De nouvelles règles de comptabilisation qui vont de paire avec les nouvelles formes de coopération », note Jean-Marc Leroux, enseignant à l'École des hautes études en santé publique.

Circulaire interministérielle n° DGCS/5C/DGFIP/DGCL/2011/26 du 28 janvier 2011
Julian Breuil

Publié dans le magazine Direction[s] N° 84 - mai 2011






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 204 - janvier 2022
Droits et libertés des publics. Vingt fois sur le métier
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
Association Mlezi Maoré

Directeur d'IME/SESSAD H/F

Association Mlezi Maoré

CHEF DE SERVICE ESR/SAMIF/ADMINISTRATEUR AD’HOC H/F

RIVP

Responsable technique de secteur F/H

ALTERITE

Chef de service (H/F)

Centre Armançon

DIRECTEUR D'ETABLISSEMENT (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.