Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Saad familles
De nouveaux champs d’action

17/03/2021

« Un tournant inédit. » Pour les quatre fédérations représentant les services de l’aide et de l’accompagnement à domicile (Saad) [1], le changement est de taille. Une circulaire de la Caisse nationale des affaires familiales (Cnaf), publiée début mars, révise l'activité des organisations tournées en direction des familles. Accompagné de six annexes (cahier des charges, liste des activités pouvant être accomplies…), ce nouveau cadre de référence s’applique aux interventions en cours depuis le 1er janvier. 

Jusqu’au deux ans de l’enfant

Objectifs : simplifier et harmoniser les critères d’éligibilité et les modalités d’intervention pour rendre le dispositif plus lisible et attractif, face à un phénomène de non-recours des familles. Parmi les changements ? Le regroupement des activités en quatre thématiques (parentalité, inclusion, dynamique et rupture familiales). « La couverture de nouveaux besoins est aussi permise. Nos services peuvent ainsi intervenir jusqu'aux deux ans de l'enfant, contre trois mois auparavant », illustre Jean-Laurent Clochard, responsable du pôle Familles de la Fédération nationale des associations de l’aide familiale populaire (Fnaafp-CSF).

Un fonds unique en 2022

Par ailleurs, le bénéfice du temps de répit en prévention des ruptures familiales est également élargi aux parents assumant la charge d’enfants porteurs de handicap. « La mère pourra ainsi souffler puisque seul 50 % du temps de l'intervention s'effectuera en sa présence », précise Jean-Laurent Clochard.

Une première étape avant la réforme du financement et de la gestion du dispositif par les CAF. En cours d’expérimentation par cinq organismes volontaires, cette dernière consiste en une fusionde la prestation de service et de la dotation en un fonds unique. Prochaine étape ? La présentation d'un premier bilan en commission d’action sociale en avril, avant une généralisation prévue en 2022.

Circulaire n° 2021-003 du 3 mars 2021

[1] Adédom, ADMR, Fnaafp-CSF et UNA.

Laura Taillandier

Publié dans le magazine Direction[s] N° 196 - avril 2021






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 198 - juin 2021
Ressources humaines. Le digital étend sa toile
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
UGECAM NORD-EST

DIRECTEUR (H/F)

Association Les Apsyades

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER (H/F)

ACTION ENFANCE

CHEF DE SERVICE H/F - SABLONS (33) - CDI

Département de la Haute Garonne

RESPONSABLE DE MAISONS DES SOLIDARITÉS H/F

Sauvegarde de l'Enfance Emergence

RESPONSABLE DE SERVICE (H/F)


Voir toutes les offres
Agenda
9 et 10 novembre 2021, à Saint-Malo

Les Mecs demain. Pensons et traçons ensemble l'avenir

17 juin 2021, en ligne

Déployer un dossier d’usager informatisé

17 juin 2021, en ligne

Vaincre les échecs de soin

17 et 18 juin 2021, à Paris et en ligne

20e congrès du Synerpa

22 et 23 juin 2021, à Lille

Les états généraux de l'enfance en danger


Voir tous les évènements
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.