Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Hébergement des demandeurs d'asile
Un parc plus structuré

23/01/2019

Augmenter la capacité d’hébergement, améliorer les conditions de prise en charge [1], poursuivre la structuration du parc. Ce sont les principaux objectifs du gouvernement en matière d’accueil des demandeurs d’asile et des réfugiés pour 2019. Ainsi, 1 000 places seront ouvertes en centres d’accueil (Cada) et 2 500 en hébergements d’urgence (Huda). « Une augmentation significative qui reste insuffisante pour couvrir les besoins », déplore Laurent Delbos, responsable du plaidoyer de Forum réfugiés-Cosi, qui pointe qu’actuellement « moins de 50 % des demandeurs d’asile sont hébergés dans le parc ». Autre bémol ? « L’effort ne porte pas sur le modèle Cada, pourtant le plus adapté à ce public. » Par ailleurs, 2 000 places en centres provisoires d’hébergement (CPH) sont programmées pour les personnes bénéficiaires d’une protection.

Des places spécifiques

Nouveauté cette année, dans ces parcs, des lits devront être réservés à des demandeurs d'asile et à des réfugiés à mobilité réduite. En outre, la spécialisation de places pour des femmes victimes de violence ou de la traite des êtres humains va se poursuivre via des accords de gré à gré entre la direction de l’asile et les opérateurs. Elles seront financées grâce à un supplément de 13 euros par jour par personne.

Conventionnement pluriannuel

De plus, les Huda absorberont les places d’accueil temporaire-service de l'asile (AT-SA) ainsi que 50 % de celles des centres d’accueil et d’orientation (CAO), deux dispositifs voués à disparaître. Afin de faciliter ces évolutions, un conventionnement pluriannuel expérimental (sur trois ans au lieu d’un) sera proposé aux gestionnaires dans deux régions (Grand-Est et Centre Val-de-Loire). « Une innovation intéressante qui doit apporter une meilleure visibilité budgétaire à l’opérateur », approuve Laurent Delbos.

Enfin, pour que les demandeurs d’asile n’occupent pas de places dans les dispositifs d’hébergement d’urgence de droit commun, le déploiement des équipes mobiles pluridisciplinaires (Office français de l’immigration et de l’intégration, préfecture, travailleurs sociaux) dans ces établissements continue, annonce le ministère de l'Intérieur.

Information du 31 décembre 2018

[1] Une circulaire ministérielle du 31 décembre 2018 signale que des normes minimales en matière d’accompagnement dans les lieux d'hébergement seront fixées dans un cahier des charges à paraître.

Noémie Colomb

Publié dans le magazine Direction[s] N° 172 - février 2019






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 181 - décembre 2019
15e Trophée. L'audace à l'honneur
Voir le sommaire

Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
UDAF de l'Yonne

CHEF DE SERVICE (H/F)

ADAPEI de l’Orne

Directeur adjoint (H/F)

GROUPE SOS Jeunesse

ADJOINT AU DIRECTEUR H/F

Sauvegarde Isère

Chef de Service Socio-éducatif

UNAPEI ALPES PROVENCE

DIRECTEUR DE COMPLEXE (H/F)


Voir toutes les offres
Trophée 2019 : l'essentiel

La cérémonie des remises de prix du 15e Trophée Direction[s] s'est tenue le 27 novembre 2019. Nous vous donnons rendez-vous prochainement pour l'édition 2020 !

Le Trophée Direction[s] est organisé sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.

   

            

 

En partenariat avec : 

Voir le palmarès 2018
Voir le reportage vidéo du lauréat 2018