Directions.fr : Le site des directeurs et cadres du secteur social et médico social

Licenciement pour suspension de permis
Le préavis n’est pas à indemniser

21/03/2018

Oui, la suspension du permis de conduire d’un salarié dont les missions requièrent la conduite d’un véhicule peut justifier la rupture de son contrat de travail. C’est ce qu’a confirmé la Cour de cassation dans une décision de février dernier. « Les juges peuvent toutefois tenir compte du contexte particulier de l’entreprise et de ses contraintes, en vérifiant notamment s’il existe des possibilités d'affectations temporaires sur un autre poste. Même si, en la matière, il n’y pas d’obligation systématique », précise Jean-Luc Braunschweig-Klein, avocat spécialiste en droit du travail.

En l’espèce, un technicien d’intervention auprès de la clientèle, ayant déjà fait l’objet d’un avertissement en 2006 après un excès de vitesse, se voit retirer son permis quelques années après, suite à une infraction similaire. Conséquence : il  est licencié pour « cause réelle et sérieuse » par son employeur qui, cette fois, ne lui propose pas d’occuper un autre emploi le temps de recouvrer l’indispensable sésame.

Sensibiliser les salariés en amont

Le professionnel conteste alors notamment le non-paiement de son indemnité compensatrice de préavis, en invoquant que seul le licenciement pour faute grave pouvait l’en priver. Plus compliqué que cela, a tranché la Cour de cassation. « Elle a jugé que le salarié n’était plus en mesure d’exécuter sa prestation de travail, y compris durant son préavis. Celui-ci ne pouvant être effectué, il n’avait pas à être payé », traduit Jean-Luc Braunschweig-Klein. Et d’ajouter : « Les employeurs ont donc tout intérêt à multiplier en amont les actions d’information et de sensibilisation en direction des salariés, pour les prévenir des conséquences potentiellement lourdes d’une perte de leur permis de conduire ».

Arrêt Cass. soc. n° 282 FS-D du 28 février 2018

Gladys Lepasteur

Publié dans le magazine Direction[s] N° 163 - avril 2018






Ajouter un commentaire
La possibilité de réagir à un article de Direction[s] est réservé aux abonnés  du magazine Direction[s]
Envoyer cette actualité par email :
Email de l'expéditeur (vous)*

Email du destinataire *

Sujet*

Commentaire :

* Champs obligatoires

Le Magazine

N° 199 - juillet 2021
Sexualité des usagers. Vers la fin du tabou ?
Voir le sommaire

Formation Direction[s]
Offres d'emploi
Les 5 dernières annonces publiées
APSI

DIRECTEUR H/F

Fondation Jacques Chirac - Mas les Tamaris

CHEF DE SERVICE EDUCATIF (H/F)

ACTION ENFANCE

CHEF DE SERVICE H/F - CHATEAUNEUF SUR LOIRE (45) - CDI

Association Les Papillons Blancs de l'Autunois

CHEF DE SERVICE (H/F)

PEP 71

Directeur de Pôle H/F


Voir toutes les offres
Trophée Direction[s] : l'essentiel

Rendez-vous en 2021 pour la prochaine édition

 Voir le palmarès 2019 

Voir le reportage vidéo du lauréat 2019

Sous les hauts patronages de :
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé,
Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées,
Christophe Itier, haut-commissaire à l'Économie sociale et solidaire et à l'Innovation sociale.